暗記メーカー

カテゴリ

  • 資格(財務、金融)
  • 資格(IT)
  • 資格(医療系)
  • 資格(不動産系)
  • 資格(法務系)
  • 資格(工業系)
  • 語学

仏語

問題数41


No.1

Au milieu de la nuit, elle quitta le parking de X l'hôpital au volant de sa Triumph, rentrant chez elle à vive allure par les rues désertes

No.2

< Je suis trop fatiguée et je roule trop vite >>, se répétait-elle de minute en minute,

No.3

mais l'idée de retourner aux urgences, côté salle et non côté coulisses, suffisait en elle-même à la tenir éveillée.

No.4

Elle actionna la porte télécommandée de son garage, y gara sa vieille automobile.

No.5

Passant par le corridor inté- rieur, elle escalada quatre à quatre les marches de l'esca- lier principal, et entra chez elle avec soulagement.

No.6

L'aiguille de la pendulette posée sur la cheminée mar-quait la demie de deux heures.

No.7

Lauren fit tomber ses vêtements à terre au milieu de son grand living.

No.8

D'une nudité parfaite, elle se rendit derrière le bar pour se pré- parer une tisane.

No.9

Les bocaux qui ornaient l'étagère en contenaient de toutes essences, comme si chaque moment de la journée avait son parfum d'infusion.

No.10

Elle posa la tasse sur sa table de chevet, se blottit sous la couette et s'endormit instantanément.

No.11

La journée précé- dente avait été beaucoup trop longue, et celle qui s'annonçait nécessitait un lever matinal. Profitant de deux jours de congé, qui pour une fois coïncidaient avec un week-end, elle avait accepté une invitation chez des amis, à Carmel.

No.12

Si la fatigue accumulée justifiait plei- nement une grasse matinée, rien n'aurait pu lui faire retarder ce réveil précoce.

No.13

Lauren adorait le lever du jour sur cette route qui borde le Pacifique, et relie San Francisco à la baie de Monterey.

No.14

A moitié endormie elle chercha à tâtons le poussoir qui interromprait le carillon du réveil. Elle se frotta les yeux de ses deux poings fermés et posa son premier regard sur Kali, couchée sur le tapis.

No.15

Ne me regarde pas comme ça, je ne fais plus partie de cette planète.

No.16

Au son de sa voix, sa chienne s'empressa de faire le tour du lit et posa sa tête sur le ventre de sa maîtresse.

No.17

Je t'abandonne pour deux jours, ma fille. Maman passera te chercher vers onze heures. Pousse-toi, je me lève et je te donne à manger.

No.18

Lauren déplia ses jambes, bâilla longuement en étirant ses bras vers le ciel, et sauta sur ses deux pieds joints. Tout en se frottant les cheveux elle passa derrière le comptoir, ouvrit le réfrigérateur,

No.19

comptoir, ouvrit le réfrigérateur, bâilla à nouveau, sortit beurre, confiture, toasts, boîte pour le chien, un paquet entamé de jambon de Parme, un morceau de Gouda, une tasse de café, deux pots de lait, une coupe de compote de pommes, deux yogourts nature, des céréales, un demi-pamplemousse; l'autre moitié resta sur l'étagère du bas.

No.20

Kali la regardant en hochant la tête à plusieurs reprises, Lauren lui fit les gros yeux et cria : J'ai faim!

No.21

Comme d'habitude, elle commença par préparer le petit déjeuner de sa protégée dans une lourde gamelle en terre cuite.

No.22

Elle composa ensuite son propre plateau et se mit à son bureau.

No.23

De là, elle pouvait en tournant légèrement la tête contempler Saussalito et ses maisons accrochées aux collines, le Golden Gate tendu comme un trait d'union entre les deux côtes de la baie, le port de pêche de Tiburon, et sous elle, les toits qui s'étendaient en escaliers jusqu'à la Marina.

No.24

Elle ouvrit la fenêtre en grand, la ville était totalement silencieuse. Seules les cor-nes de brume des grands cargos en partance pour la Chine, mêlées aux cris des nouettes, venaient rythmer la langueur de ce matin.

No.25

Elle s'étira à nouveau et s'attaqua d'un vif appétit à ce petit déjeuner gargantuesque, Hier soir elle n'avait pas dîné, faute de temps.

No.26

Par trois reprises elle avait bien essayé d'avaler un sandwich, mais à chaque tentative son beeper avait grelotté, la rap- pelant à une nouvelle urgence.

No.27

Lorsqu'on la rencontrait et qu'on l'interrogeait sur son métier, elle répondait invariablement: << Pressée. >>

No.28

Après avoir dévoré une bonne partie de son festin, elle déposa son plateau dans l'évier se rendit dans sa salle de bains.

No.29

et Elle fit glisser ses doigts sur les persiennes en bois pour les incliner, Elle fit glisser ses doigts sur les persiennes en bois pour les incliner, abandonna sa chemise de cotonnade blanche à ses pieds, et entra sous la douche. Le puissant jet d'eau tiède acheva de la réveiller.

No.30

En sortant de la douche, elle enroula une X serviette autour de sa taille, laissant ses jambes et ses seins nus.

No.31

Face à la glace, elle fit la moue, se décida pour un maquillage léger, enfila un jean, un polo, enleva le jean, passa une jupe, enleva la jupe et remit le jean.

No.32

Dans l'armoire elle prit un sac polochon en toile, y jeta quelques affaires, son nécessaire de toilette, et se sentit fin prête pour son week-end,

No.33

En se retournant elle regarda l'étendue du désordre régnant, vêtements au sol, serviettes éparses, vaisselle dans l'évier, literie défaite, prit un air très décidé et clama à voix haute en s'adressant à tous les objets du lieu :/

No.34

On ne dit rien, on ne râle pas, je rentre tôt demain et je vous range pour la semaine !

No.35

Puis elle attrapa un crayon et un papier et rédigea la note suivante, avant de la coller sur la porte du réfrigé- rateur avec un gros aimant en forme de grenouille :

No.36

Maman, Merci pour la chienne, surtout ne range rien, je m'occupe de tout en rentrant. Je passe chercher Kali directement chez toi dimanche vers 5 heures. Je t'aime, ta Docteur préférée.

No.37

Elle enfila son manteau, caressa tendrement la tête de sa chienne, posa un baiser sur son front, et claqua la porte de la maison.

No.38

Elle descendit les marches du grand escalier, passa par l'extérieur pour rejoindre le garage, et sauta presque à pieds joints dans son vieux cabriolet.

No.39

-— Partie, je suis partie, se répétait-elle. Je ne peux pas y croire, c'est un vrai miracle, reste encore à ce que tu veuilles bien démarrer.

No.40

Amuse-toi ne serait-ce qu'à tousser une fois, je noie X ton moteur avec du sirop avant de te jeter à la casse et je te remplace par une jeune voiture tout électronique, sans starter et sans états d'âme quand il fait froid le matin, tu as bien compris, j'espère ? Contact !

No.41

Il faut croire que la vieille anglaise fut très impressionnée par la conviction des propos de sa maîtresse, car son moteur se mit en route au premier tour de clé. Une belle journée s'annonçait.

About

よくある質問

お問い合わせ

運営会社

Copyright @2021 ke-ta